Lors de mes missions de conseils en gestion documentaire, au sens très large du terme, je suis souvent frappé par le désarroi de mes contacts, qui sont pourtant de chevronnés professionnels de leur métier.

 

Le tourbillon de la Transformation Numérique envahit les entreprises

En effet, elles sont confrontées à un véritable foisonnement de technologies et à des hyper-spécialistes desdites technologies, l’ensemble promettant monts et merveilles et… assurant la déchéance à court terme, si l’entreprise ne se lance pas immédiatement et à corps perdu dans le tourbillon de la Transformation Numérique.

La presse, qu’elle soit écrite, digitale ou audiovisuelle, par son côté « recherche du sensationnel », renforce considérablement cette perception.

 

Sur quels piliers fonder la Transformation ?

Pour les entreprises, il est difficile de résister à cet effet de mode qui peut pourtant cacher des transformations de fond majeures : on se souvient de KODAK, balayé par des choix stratégiques dans la photographie numérique, décidés trop tardivement alors que cette entreprise en était le quasi-créateur. De même, NOKIA est passé de leader dans les téléphones mobiles à filiale obscure de Microsoft.

Alors, que penser et que faire ? L’expertise d’une entreprise de téléphonie, de photographie, de distribution, de construction automobile, d’assurance, de banque, etc…. n’est pas, par nature, technologique mais « métier ». Cette expertise, fondée sur la connaissance des besoins clients et sur les processus internes construits et exploités pour satisfaire ces besoins, reste et doit rester l’apanage de l’entreprise elle-même.

 

Il faut se faire conseiller !

L’entreprise doit avoir recours au conseil (ou plus exactement « aux conseils ») dans une double optique : être avisée de l’existence et des usages de ces nouvelles technologies, et être conseillée avec pertinence dans l’intégration de ces technologies au service des besoins métier de l’entreprise.

En effet, d’une part l’entreprise ne peut pas, malgré le volume d’informations disponibles, être au courant de toutes les technologies pouvant la concerner. Et d’autre part, pour résister à l’effet de mode, elle doit avoir recours à des conseils « pertinents » pour adapter ces technologies à son propre contexte.

 

Le conseil pour faire face à la complexité

En se faisant conseiller, l’entreprise est gagnante. La charge d’adaptation des technologies au contexte du client est du côté des consultants, l’entreprise cliente devant alors se consacrer à vérifier la cohérence des conseils avec ses propres enjeux métier.

Bien sûr, l’entreprise cliente doit s’intéresser à la Transformation Digitale par elle-même, pour mieux comprendre et « challenger » le discours et les préconisations des consultants. C’est d’ailleurs l’un des objectifs du cycle de conférences Xplor Pertinence du 21 mars prochain au Musée des Arts Forains.

 

Jean-Marc JAGOU
Président Xplor France
Directeur des opérations Exceo